Retour sur Quartiers en Cultures 2017

En 2017, Cefia participe pour la première fois au Festival Quartiers en Cultures. Initié par la Fédération des Centres sociaux et socioculturels de Paris, il a pour but de mettre en lumière et de valoriser les talents de nos quartiers. Ils représentent la pluralité des identités culturelles qui les composent et mettent en avant les savoir-faire, compétences et capacités de leurs habitants.

Qu’ils soient professionnels, amateurs ou en herbe, les artistes de Cefia ont préparé à partir du mois de janvier 2017 un spectacle 100% participatif. En effet, tous les talents du quartier se sont exprimés : danse, musique, arts plastiques, couture, poésie, mise en scène… pour donner à voir un spectacle original et interculturel, lors de la fête de quartier le 17 juin 2017.
Ce spectacle, nommé « un monde arc-en-ciel », était un voyage autour du monde : Afrique, Moyen-Orient, Etats-Unis, Amérique latine, Europe, Antilles, il yen avait pour tous les goûts.
Les décors ont été préparés, d’une part, par les dames de l’atelier couture , qui ont confectionné des bandes de tissus du monde pour parer le font de scène, et d’autres en wax pour les costumes. D’autre part, Carolina et sa maman Sonia ont fabriqué, selon la tradition colombienne, des Cerfs-volants et des lampions pour orner et égayer la scène.

Iamnia Montalvo, danseuse professionnelle et participante d’un atelier sociolinguistique, et Audrey Barutaut, musicienne professionnelle, ont assuré la direction artistique et la mise en scène du spectacle. Iamnia a créé les quatre chorégraphies du spectacle. A l’issu d’une dizaine d’atelier de danse, un groupe de 6 adolescentes – qui n’étaient encore jamais monté sur scène et n’avaient même, pour la plupart, jamais fait de danse – ont présenté deux danses : une danse africaine et une danse hip-hop. Avec Audrey, Carolina et Sonia, elle a enflammé la scène avec une salsa dynamique et nous a apporté un peu de douceur avec son solo contemporain (accompagnée par Audrey à la flûte traversière).

Même si la danse prenait une belle place dans le spectacle, elle n’était pas le seul art représenté. La poésie avait également une place de choix. Tout d’abord, les jeunes Ghozleine et Vanessa ont récité le poème de Vanessa. Elle y fait une déclaration d’amour à sa chère Martinique qui lui manque. Ensuite, Akhmed et Rizvana – deux participants d’ateliers de français débutants en septembre (comme Iamnia) – nous ont proposé une mise en scène du poème « Déjeuner du matin » de Jacques Prévert. Toutes les langues étaient enfin mêlées pour nous proposer une réécriture d’un texte de Raymond Queneau , où l’homme ne se trouve plus sur un omnibus mais sur un bateau. Ce voyage linguistique a offert à nos oreilles du russe, de l’hindi, de l’anglais, de l’arabe, du français, du malinke et de l’espagnol.

Au milieu de notre voyage à travers le monde, nous avons fait une escale en Syrie, grâce au « Rossignol d’Alep » qui est venu se poser sur nos branches. Hamam Khairy, une des plus grandes voix de la musique arabe, nous a fait l’honneur de participer à ce spectacle. Accompagné de son violoniste Khalil Jerro, émotions, sourires et danse pour tous !

En 2018, riches de beaux souvenirs de ce moment, nous reprenons le projet.
Qui fera le show sur la scène lors de la prochaine fête de quartier ?

2018-04-18T12:16:37+00:0013 février 2018|Categories: Animation de quartier, Évènements|

Leave A Comment